Vétérinaire et biologiste, auteure du guide des oiseaux de Polynésie française, elle a consacré vingt-cinq ans de sa vie à la sauvegarde des oiseaux en Polynésie. Depuis son arrivée en 1998, elle a joué un rôle crucial dans la préservation des oiseaux endémiques terrestres de Polynésie française. Ses travaux sur le ‘ōmāma’o de Tahiti ont permis de remonter ses effectifs de 21 individus connus en 1998 à 150 en 2023. Engagée sur tous les fronts, elle est à l’origine de la réintroduction du ừpe à Ua Huka, la redécouverte de la tutururu aux Tuamotu, et la mise en place de mesures de biosécurité à Rimatara et Ua Huka dont les tous premiers chiens détecteurs de rats. Elle a contribué à la sauvegarde du ôma’ò keekee de Fatu Iva et à de nombreux inventaires. Toujours optimiste, elle est un des atouts clef de MANU par sa détermination et surtout son grand coeur.

Son oiseau fétiche ? le ‘ōmāma’o bien sur !