• Nom scientifique : Todiramphus gertrudae (Murphy, 1924)
  • Noms polynésiens : Oteuteu, kote’ute’u (Niau)
  • Ordre : Coraciiformes
  • Famille : Alcedinidae
  • Catégorie : Oiseaux terrestres endémiques
  • Distribution : Tuamotu : Niau uniquement
  • Status :
    UICN International
    : En Danger critique d’extinction
    DIREN : Catégorie A sur la liste des espèces protégées par la réglementation territoriale de Polynésie française.

Aspect et identification

17 cm. Le crâne et le dos sont verts. Les ailes et le dessus du croupion sont bleu-électrique. Le ventre est blanc. Un collier roux mal délimité barre la poitrine et remonte sur le cou. Une barre grise part du bec et traverse l’œil jusqu’à la nuque. Elle est surmontée d’une bande roux-vif qui va du front à la nuque.

Vidéos

Voix

Caractéristiques

Tuamotu : Niau uniquement

Niche dans des cavités creusées dans des cocotiers morts.

Tout comme Makatea, Niau est un atoll soulevé dont le centre est un plateau surélevé riche en feo et en forêt corallienne. L’oiseau fréquente surtout les cocoteraies et recherche aussi des arbustes pour se poser, les buissons de Miki miki (Pemphis acidula) ou de Kahaia (Guettarda speciosa). Il sautille également sur le sol pour rechercher sa nourriture ce qui est peu fréquent chez les Martins-chasseurs.

Ses cris « ki-ki-ki… » sont proches de ceux émis par T. tutus. Des « pi-pi-pi-pi… » sont également émis.

Insectes et lézards.

Distribution

Tuamotu : Niau uniquement

Reproduction

Niche dans des cavités creusées dans des cocotiers morts.

Habitat

Tout comme Makatea, Niau est un atoll soulevé dont le centre est un plateau surélevé riche en feo et en forêt corallienne. L’oiseau fréquente surtout les cocoteraies et recherche aussi des arbustes pour se poser, les buissons de Miki miki (Pemphis acidula) ou de Kahaia (Guettarda speciosa). Il sautille également sur le sol pour rechercher sa nourriture ce qui est peu fréquent chez les Martins-chasseurs.

Voix

Ses cris « ki-ki-ki… » sont proches de ceux émis par T. tutus. Des « pi-pi-pi-pi… » sont également émis.

Alimentation

Insectes et lézards.

Statut et protection

La population de Niau était estimée à quelques centaines d’oiseaux (400-600) en 1974 (Holyoak et Thibault 1984). L’espèce était encore abondante dans les années 90 (Seitre et Seitre 1992). Celle-ci était estimée autour de 144 individus en 2014 (Blanvillain et Ghestemme 2014) et 164 oiseaux en 2018.

L’espèce est inscrite en catégorie A sur la liste des espèces protégées par la réglementation territoriale de Polynésie française.
Elle est classée « En danger critique d’extinction » (CR) sur la liste rouge de l’UICN.

Un Plan d’Action Espèce a été renseigné et a permis de faire un bilan des connaissances et d’identifier les actions à mettre en place pour la conservation de l’espèce.

Ces actions ont débuté en juillet 2014 et prévues pour la période 2014-2018 en concertation avec les membres de l’association locale de protection de l’oiseau, l’association Vaitamae.

Les principales actions sont: suivi de la reproduction, protection des nids et des zones de nourriture, contrôle des chats sur l’atoll, recensement des oiseaux, sensibilisation de la population et des enfants.

Texte original de Caroline BLANVILLAIN – Compléments et mise à jour par divers membres de la SOP Manu.