• Nom scientifique : Todiramphus youngi (Sharpe, 1892)
  • Noms polynésiens : Ruro, ruru, ruru moetua, putu (Tahiti)
  • Ordre : Coraciiformes
  • Famille : Alcedinidae
  • Catégorie : Oiseaux terrestres endémiques
  • Distribution : Société (Moorea)
  • Status :
    UICN International :
    Quasi menacé
    DIREN : Catégorie A sur la liste des espèces protégées par la réglementation territoriale de Polynésie française.

Aspect et identification

21 cm. Les adultes ont le dos brun ou blanc, les ailes et la queue brunes et un collier très peu marqué. Le bec est noir et puissant.

Vidéos

Pas de données disponibles

Voix

Caractéristiques

Île de Moorea

Pas très bien connue mais creuse des nids dans des troncs comme ceux de Neonauclea fosteri. Préparation des nids observée à la fin novembre.

Forêts primaires et secondaires de moins de 300 mètres d’altitude.

Alarme les visiteurs qui traversent son territoire pendant la période de reproduction par un long « ki-ki-ki-ki-ki… » très sonore. Pousse parfois des « kark, kark, kark… » isolés et successifs. Pas de différence notée avec le Martin-chasseur vénéré de Tahiti.

Pas d’études détaillées mais probablement la même que pour le Martin-chasseur vénéré: insectes capturés au vol, à terre ou sur les arbres, petits lézards, mollusques, voire même chevrettes et petits poissons.

Distribution

Île de Moorea

Reproduction

Pas très bien connue mais creuse des nids dans des troncs comme ceux de Neonauclea fosteri. Préparation des nids observée à la fin novembre.

Habitat

Forêts primaires et secondaires de moins de 300 mètres d’altitude.

Voix

Alarme les visiteurs qui traversent son territoire pendant la période de reproduction par un long « ki-ki-ki-ki-ki… » très sonore. Pousse parfois des « kark, kark, kark… » isolés et successifs. Pas de différence notée avec le Martin-chasseur vénéré de Tahiti.

Alimentation

Pas d’études détaillées mais probablement la même que pour le Martin-chasseur vénéré: insectes capturés au vol, à terre ou sur les arbres, petits lézards, mollusques, voire même chevrettes et petits poissons.

Statut et protection

En attente de la décision des autorités de Polynésie française pour la classification de l’espèce dans la liste des espèces protégées par la règlementation teritoriale, au même titre que le Martin-chasseur vénéré.
L’espèce est classée “Quasi menacé” (NT) sur la liste rouge de l’UICN.

Texte original de Caroline BLANVILLAIN – Compléments et mise à jour par divers membres de la SOP Manu.