• Nom scientifique : Fregetta grallaria Murphy, 1928 – sous-espèce titan
  • Nom polynésiens : Korue (Rapa)
  • Ordre : Charadriiformes
  • Famille : Laridae
  • Catégorie : Oiseaux de mer
  • Distribution : Société, Australes, Tuamotu, Gambier, Marquises
  • Status
    UICN France
    En Danger d’extinction

Aspect et identification

18-20 cm. Mâle et femelle d’apparence identique. Petit oiseau de mer dont le dessus du corps est sombre à l’exception du croupion qui est blanc. Le dessous des ailes est noir barré de blanc (au niveau des couvertures moyennes et des grandes couvertures). La gorge, le haut de la poitrine et le dessous de la queue sont noirs, le ventre est blanc. Ses pattes sont relativement courtes pour une océanite, noires et palmées. Le bec, noir, est à peine crochu à son extrémité et surmonté de deux tubes cornés au bout desquels s’ouvrent les narines. La queue est arrondie.

Ces oiseaux présentent un vol caractéristique : ils donnent l’impression de frapper la surface de la mer avec la poitrine, puis utilisent leurs pattes pour repartir vers le haut.

Vidéos

Voix

Aucune donnée disponible

Caractéristiques

La population de Rapa est une sous espèce endémique de cette île (Fregetta grallaria titan), où elle se reproduit. Cet oiseau est seulement visiteur dans le reste de l’archipel des Australes, aux Marquises, à Tahiti et Moorea. En dehors de la Polynésie française, il se reproduit aux îles Kermadec, Lord Howe, et Juan Fernandez, dans l’Océan Indien et dans l’Atlantique Sud.

Se reproduit à la fin de l’été austral à Rapa (de décembre à mai). Il est actif de nuit. Il niche dans un terrier ou sur une faille. L’œuf est blanc avec des petits points roses, et mesure 38 x 27 mm. La reproduction a été étudiée en dehors de la Polynésie française. L’œuf est incubé 40 jours par les deux sexes.

Pélagique, il niche dans des petits îlots autour de Rapa à 3 ou 4 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Pee-pee-pee-pee » ou « peu-peu-peu » hauts perchés et répétés 20 fois de suite pendant la parade et dans les nids. Vocalisation sifflée.

Calamars et crustacés planctoniques.

Distribution

La population de Rapa est une sous espèce endémique de cette île (Fregetta grallaria titan), où elle se reproduit. Cet oiseau est seulement visiteur dans le reste de l’archipel des Australes, aux Marquises, à Tahiti et Moorea. En dehors de la Polynésie française, il se reproduit aux îles Kermadec, Lord Howe, et Juan Fernandez, dans l’Océan Indien et dans l’Atlantique Sud.

Reproduction

Se reproduit à la fin de l’été austral à Rapa (de décembre à mai). Il est actif de nuit. Il niche dans un terrier ou sur une faille. L’œuf est blanc avec des petits points roses, et mesure 38 x 27 mm. La reproduction a été étudiée en dehors de la Polynésie française. L’œuf est incubé 40 jours par les deux sexes.

Habitat

Pélagique, il niche dans des petits îlots autour de Rapa à 3 ou 4 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Voix

Pee-pee-pee-pee » ou « peu-peu-peu » hauts perchés et répétés 20 fois de suite pendant la parade et dans les nids. Vocalisation sifflée.

Alimentation

Calamars et crustacés planctoniques.

Statut et protection

Espèce classée « Préoccupation mineure » (LC) sur la liste rouge de l’UICN mais portée « En danger » (EN) sur la liste rouge 2015 de l’UICN France et Polynésie française.

Texte original de Caroline BLANVILLAIN – Compléments et mise à jour par divers membres de la SOP Manu.