• Nom scientifique : Pterodroma ultima Murphy, 1949
  • Nom polynésiens : Upo’a (Tubuai), e’upo (Rapa)
  • Ordre : Procellariiformes
  • Famille : Procellariidae
  • Catégorie : Oiseaux de mer
  • Distribution : Australes, Tuamotu sud et Gambier, Groupe Pitcairn (Ducie, Henderson, Oeno)
  • Status :
    UICN France :
    Quasi menacé
    DIREN : Catégorie A sur la liste des espèces protégées par la réglementation territoriale de Polynésie française.

Aspect et identification

41 cm. Mâle et femelle d’apparence identique. Pétrel entièrement gris anthracite, avec une gorge gris pâle. Son bec, fort et noir, est caractéristique de celui des pétrels : il est crochu à son extrémité et surmonté de deux tubes cornés au bout desquels s’ouvrent les narines. Les pattes sont couleur chair exceptée leur partie distale qui est noire. Son vol, une alternance de rapides battements d’aile et de phases planées, est rapide et vigoureux. Il décrit fréquemment de larges arcs de cercle. Sa queue est pointue.

Vidéos

Voix

Caractéristiques

Nicheur possible ou certain en Polynésie orientale (groupe Pitcairn : Ducie, Henderson et Oeno), aux iles Australes et à Rapa, aux Tuamotu du Sud (dont Mururoa et Fangataufa), aux Gambier.
Observé par l’auteur sur plusieurs îles du groupe Actéon. Visiteur seulement à Tahiti et Moorea.
Dans l’état actuel des connaissances, le groupe Pitcairn abrite la quasi-totalité des effectifs estimés à 800.000-1.000.000 d’individus.

Il niche à même le sol dans des cavités naturelles. Se reproduit d’avril (début des parades) à novembre (fin de l’élevage du jeune) dans les Tuamotu du sud. Les colonies sont visitées le jour (contrairement à certains pétrels qui ne passent au nid que la nuit). Mâles et femelles couvent en alternance. L’incubation dure entre 50 et 54 jours. Le jeune est élevé pendant une centaine de jours.

Il établit ses colonies sur des atolls et îlots coralliens isolés ou des îles et îlots volcaniques. Sur les atolls, il préfère la frange océanique d’où il peut aisément prendre son envol. Il reste en mer en dehors de la période de reproduction.

« hou-hou-hou » caractéristiques dans les colonies. Chante au sol et en vol, de jour.

Céphalopodes, poissons et crustacés.

Distribution

Nicheur possible ou certain en Polynésie orientale (groupe Pitcairn : Ducie, Henderson et Oeno), aux iles Australes et à Rapa, aux Tuamotu du Sud (dont Mururoa et Fangataufa), aux Gambier.
Observé par l’auteur sur plusieurs îles du groupe Actéon. Visiteur seulement à Tahiti et Moorea.
Dans l’état actuel des connaissances, le groupe Pitcairn abrite la quasi-totalité des effectifs estimés à 800.000-1.000.000 d’individus.

Reproduction

Il niche à même le sol dans des cavités naturelles. Se reproduit d’avril (début des parades) à novembre (fin de l’élevage du jeune) dans les Tuamotu du sud. Les colonies sont visitées le jour (contrairement à certains pétrels qui ne passent au nid que la nuit). Mâles et femelles couvent en alternance. L’incubation dure entre 50 et 54 jours. Le jeune est élevé pendant une centaine de jours.

Habitat

Il établit ses colonies sur des atolls et îlots coralliens isolés ou des îles et îlots volcaniques. Sur les atolls, il préfère la frange océanique d’où il peut aisément prendre son envol. Il reste en mer en dehors de la période de reproduction.

Voix

« hou-hou-hou » caractéristiques dans les colonies. Chante au sol et en vol, de jour.

Alimentation

Céphalopodes, poissons et crustacés.

Statut et protection

Cette espèce, à distribution restreinte, voit son habitat envahi progressivement par des espèces prédatrices des œufs ou des jeunes, introduites par l’Homme. L’éradication des rats en 1997 (Brooke 2004) sur Oneo et Ducie (groupe Pitcairn) où vit la plus importante colonie de Pétrels de Murphy est porteuse d’espoir.

L’espèce est classée « Quasi menacée » (NT) sur la liste rouge de l’UICN.
C’est une espèce protégée en catégorie A par le Code de l’environnement en Polynésie française.

Texte original de Caroline BLANVILLAIN – Compléments et mise à jour par divers membres de la SOP Manu.